Berlin, le Paris de l’Allemagne ?: Une querelle du français à la veille de la Révolution (1780-1792) PDF

Il est généralement composé d’antimoine finement pulvérisé, mais on utilise aussi du noir de fumée obtenu à partir de coquilles d’amande brûlées ou d’encens.


1784 est l’année du demi triomphe de Rivarol, dont la dissertation sur l’universalité de la langue française est distinguée par l’Académie de Berlin, mais il est lauréat ex-aequo avec l’Allemand Schwab. C’est aussi l’année où une querelle du français, qui a débouté en 1780 dans la capitale prussienne, atteint son acmé : deux Français s’opposent, tout aussi fiers de leur langue. Le premiers est le Bauld de Nans, qui prône un français libre d’évoluer ; le second Jean Charles de Laveaux, sectateur de la langue classique.

Mais Choiseul était marginal à la vraie France basée sur des artisans et. Cette «Marche de l’Est» (frontière), en allemand, était connue sous le nom d’Ostarrichi ou «Royaume de l’Est», d’où «Autriche», la première mention d’Ostarrichi se trouve dans un document de ce nom daté de 996 EC. McIntyre et McKitrick 2003; Moberg et al. 2005; Juckes et al. 2007; Mann et al.-}