Bestiaire fantastique illustré PDF

Just sayin Répondre Supprimer Réponses Anonymous 14:26 haha, ils ne peuvent tout simplement pas s’aider eux-mêmes.


Des animaux du quotidien aux pouvoirs qu’on ne saurait soupçonner, vecteurs, pour bon nombre d’entre eux, de symbolique chrétienne. Des êtres fantastiques plus ou moins hybrides, plus ou moins improbables. Et des peuplades hors normes … à tout point de vue. Pas moins de 312 illustrations pour en représenter chacun, dans ce bestiaire reposant sur l’ensemble des croyances médiévales et antiques dont a hérité notre société occidentale actuelle. Car tel est l’objectif de cet ouvrage, qui ne se veut nullement exhaustif, loin s’en faut, mais souhaite offrir à son lecteur de s’absorber, le temps qu’il mettra à le consulter, dans un monde parallèle où se déclinent en un large éventail toutes sortes d’entités appartenant à notre patrimoine européen. De la puce, minuscule, à la baleine, colossale, en passant par le chat ou le chien ; de l’oiseau d’Orcynie, paradoxalement le moins distinctement discernable, à Campé, la plus tarabiscotée, en passant par la sirène, la licorne ou le dragon, pour les incontournables, mais également l’ichtyocentaure, bien moins connu, ou encore l’echinemon, le léontophone ou le cinamolgue, pour les plus obscurs; sans oublier les hommes sans tête, les androgynes ou bien encore les pygmées, pour n’en citer que quelques uns …

Le site Web mis à jour, qui a été lancé ce mois-ci, présente des images haute résolution qui vous permettent de zoomer et d’apprécier chaque détail du manuscrit, des lignes de crayon aux touches de peinture en passant par les minuscules piqûres. Répondre Supprimer Xerographica 23:30 Hah.you sauvé le meilleur pour la fin. L’aîné d’entre eux étaient six filles d’Uranus nommées Rhéa, Thémis, Théa, Mnémosyne, Téthys, Phœbé et Dioné.-}