De l’éducation publique dans ses rapports avec la famille et avec l’État PDF

La plupart des études générales ajoutent à la valeur économique de l’étudiant – en effet, ce n’est que dans les temps modernes et dans quelques pays que l’alphabétisation a cessé d’avoir une valeur marchande.


De l’éducation publique dans ses rapports avec la famille et avec l’État / par M. H. Corne,…
Date de l’édition originale : 1844
Sujet de l’ouvrage : Famille — ÉducationÉtat — Éducation

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Exiger que les élèves aient un PEI en place pour pouvoir participer, plutôt que de permettre aux parents de décider s’il faut en créer un, peut mener à une utilisation inefficace des ressources. Nous avons affaire à des familles qui n’ont pas les conditions matérielles pour payer les coûts d’une école éloignée, ni aux conditions symboliques d’évaluation de la qualité, ce qui nécessiterait une connaissance approfondie du système scolaire et des différentes options pédagogiques. Rien de plus formel que l’utilisation est nécessaire. Par conséquent, sur demande, les écoles devraient consigner avec exactitude le nom choisi de l’élève dans tous les dossiers, que l’élève, le parent ou le tuteur fournisse ou non à l’école une ordonnance judiciaire officialisant un changement de nom.-}