Des pionniers au Texas 1850-1880 PDF

Comprend la correspondance, les certificats de concours et le matériel, les numéros du magazine Contest, les coupures de journaux, les cahiers d’essais et une série d’entrevues à la radio KMOX avec Megee en 1983.


Durant vingt ou trente années, au milieu du 19e siècle, c’est le Texas qu ont choisi les émigrants européens pour y vivre et si possible y prospérer. Qu’est-ce qui animait ces paysans venus du bassin rhénan ou de Pologne, ou ces idéalistes désireux de fonder une véritable égalité des droits et des devoirs ? Comment ont-ils survécu, fait fortune, ou fait faillite ? Comment sont-ils devenus Américains ? Qu’ont-ils perdu, et gagné, dans cette métamorphose ? En somme, qu’est-ce qui fait une immigration réussie ?
Dans les années 1850, le Texas, terre encore vierge de l’ouest américain, vit s implanter sur son sol, outre les aventuriers en tout genre, maraudeurs ou chercheurs d’or, des colonies de type et d’origines diverses. Ces différents groupes avaient en commun le souhait de s’implanter durablement, en cultivant le sol, et en refusant le modèle esclavagiste.
D’où venaient ces nouveaux arrivants ? Essentiellement de l’Europe du centre et de l’est : Alsace, Allemagne, Pologne ; de France également, mais alors non plus pour des raisons sociales, mais politiques : aux émigrations de pauvreté de paysans démunis emmenés outre Atlantique par des prédicateurs inspirés ou des escrocs s’ajoutent en effet les émigrations revendicatives des laissés-pour-compte de la monarchie censitaire, qui suivent Cabet ou Considérant pour fonder avec eux, dans le désert, des cités utopiques.
Le projet de l’ouvrage est de suivre dans le détail, avec un respect scrupuleux des archives (récits, correspondances, notes commerciales et administratives) ce que furent ces différentes expériences d’acculturation, et d’analyser, jusqu au bout, c’est-à- dire jusqu’à aujourd’hui, les raisons de leur épanouissement ou de leur déclin. D’où il ressort que pour réussir en terre étrangère il vaut mieux être un agriculteur avisé qu’un républicain pétri de bonnes intentions et de foi dans l’humanité…

LENNOX, Jane BATTLES, John 1840 1868 San Francisco 38 DMcGowan. Éducation: Académie militaire des États-Unis, diplômé 1840. Je suis à la recherche de documents qui ont pu être créés pendant son bref séjour là-bas, car il est décédé en 1850.-}