L’éternel retour de l’eugénisme PDF

Nous quittons une maison que nous espérons vendre (pour passer à une plus grande), conduisons dans la circulation que nous détestons sur le chemin d’un travail que nous déplorons, prenons les commandes d’un patron que nous méprisons, et passons 7-8 heures (en moyenne) dans un bâtiment où nous travaillons pour finalement s’échapper, seulement pour combattre ce même trafic détesté sur le chemin du retour.


Tombé en désuétude, le mot  » eugénisme  » est redevenu banal. On parle de  » nouvel eugénisme « , d' » eugénisme individuel « , ou encore d' » eugénisme libéral « . Certains l’opposent à l’eugénisme étatique qui a culminé avec l’hygiène raciale des nazis ; d’autres y voient une réalité totalement différente, qui met en jeu des pratiques biomédicales sans précédent et exprime une vision sociale et éthique de la reproduction aux antipodes de l’ancien eugénisme. La question de l’unité, réelle ou fictive, de la notion d’eugénisme est au cœur de ce livre. Pour répondre à cette question, on a d’abord consulté des médecins et biologistes, qui témoignent sur leurs pratiques. Des historiens montrent ensuite que la continuité historique réelle de l’eugénisme dissimule une prodigieuse diversité de pratiques et de valeurs. Enfin, les pratiques eugénistes passées et présentes sont évaluées à la lumière de plusieurs grilles interprétatives : religion, droit, éthique, analyse rhétorique et question du genre. Si tous les auteurs partagent une commune répugnance pour les slogans foncièrement iniques et parfois horrifiants de l’eugénisme traditionnel, ils sont loin de s’accorder sur le sens des pratiques néo-eugénistes. On ne trouvera donc pas ici une convergence éthique bonenfant. Il n’y a pas un mais des eugénismes, qu’on ne peut évaluer qu’en les contextualisant.

En résumé, il ne fait aucun doute que le bon et le mauvais physique, la responsabilité et l’immunité contre la maladie, les caractères moraux et le tempérament mental, sont hérités chez l’homme et avec la même intensité. Dans le tout premier épisode de la première saison, on nous présente à la fois Donald Draper et Dick Whitman. Le théorème de récurrence de Poincaré en mathématiques est lié au concept d’éternel retour.-}