L’application du développement durable au cadre bâti dans l’espace Méditerranéen : La démarche PDF

Borchers, M., N. Qase, C.T. Gaunt, J. Mavhungu, H. Winkler, Y. Afrane-Okese, C. Thom, 2001: Évaluation du Programme national d’électrification: rapport de synthèse.


Qui ne se réclame pas aujourd’hui du développement durable ? Toute politique publique doit en faire état pour être crédible, tout débat doit s’y référer pour paraître se soucier de l’avenir… Mais au-delà de cette  » nouvelle religion  » qui dispose de ses adeptes, le développement durable peut et doit se concrétiser dans des pratiques, des démarches fortes qui lui donnent son sens et son ampleur. La démarche de  » haute qualité environnementale  » telle que la présente l’association SD-MED a de quoi séduire : toute construction doit s’intégrer dans son environnement, mais en le respectant, en s’alliant à lui sans le détruire, sans le pervertir, ce qui est difficile pour l’espace méditerranéen, spécifique en lui-même. Le mérite des principes de la HQE est leur globalité ; ils incitent à une conception et à une réflexion d’ensemble sur les constructions, leurs coûts, leur environnement, leur avenir. L’ouvrage souhaite mettre ces éléments en évidence, les analyser et les démontrer.

Dans Notre Monde fragile, Précurseur de l’Encyclopédie du système de soutien à la vie. Tolba, M.K. (éd.), pp. 1721-1735. Baumert, K. et J. Pershing, T. Herzog, M. Markoff, 2004: Données climatiques: idées et observations. Herendeen, R.A., 2000. L’empreinte écologique est un indicateur vivant des effets indirects. International Journal of Ecodynamics, 2 (1), 1-9. White, T.J., 2007. Partage des ressources: La distribution mondiale de l’empreinte écologique.-}