L’existentialisme est un humanisme : Sartre PDF

Premièrement, qu’est-ce qui mérite le choix de l’existentialisme athée (AE) par rapport à l’existentialisme théiste (TE).


L’existentialisme est un humanisme est sans doute l’oeuvre la plus connue de Sartre ; mal connue parce que trop bien connue, dirait Hegel. On en a retenu les formules provocantes comme « je suis condamné à être libre », mais les a-t-on vraiment comprises ? On en a conservé l’allégeance de Sartre à l’humanisme, mais a-t-on bien saisi l’enjeu polémique de ce ralliement inattendu ? C’est à rendre intelligible la constitution de l’existentialisme en doctrine humaniste qu’est consacré cet ouvrage. Le but de Sartre y apparaît clairement : se situer dans le champ intellectuel, mais surtout rendre possible une moralité concrète, une morale faite par les hommes et pour les hommes dans un monde sans Dieu.

Dans la pièce, Sartre met en évidence les traits caractéristiques de l’existentialisme, affirmant qu’il s’agit essentiellement d’une philosophie de la positivité, réfutant ainsi les accusations antagonistes dénotant la philosophie existentialiste qui ne se concentre que sur le «côté obscur de la vie humaine». pour l’existence de l’agence individuelle et expose le sens de la responsabilité morale qui est investie dans l’individu. Nous sommes par conséquent libres de choisir nos actions dans le contexte d’une certaine situation. Le grand public ne comprenait pas du tout la philosophie et ne s’en souciait pas non plus.-}