L’ombre d’un écrivain PDF

Cette figure est l’incarnation de tout ce qui vous inquiète. « Je marquai une pause. « Quand tu seras prêt, dis-moi ce que tu vois. » Il y eut un long silence.


Isabelle n’en peut plus du harcèlement permanent des fans du romancier Marc Mussaut, dont les livres sentimentalo-érotiques se vendent par conteneurs dans le monde entier. Elle le déteste. Si elle le pouvait, elle irait lui faire la peau. Et pourtant, elle va devoir lui servir de nounou. Faire de lui un homme. Et un écrivain, si possible. Parce que pour couronner le tout, ses best sellers, ce n’est même pas lui qui les écrit…

Extrait :
Les bureaux d’AVIVA sont situés au sixième étage d’une des tours les plus moches – mais c’est difficile de les départager. La fille de l’accueil, une blonde en tailleur tirée à quatre épingles, m’a demandé de patienter, Monsieur Gagnon était en rendez-vous, c’était quoi mon nom déjà, et c’était à quel sujet ? Lorsque je me suis présenté, elle en a tout de suite profité pour me soutirer un autographe et à commencé à me raconter à quel point elle adorait ma dernière trilogie, et quand est-ce que j’allais me décider à publier mon nouveau roman, elle avait hâte, c’était peu dire, elle n’en pouvait quasiment plus d’attendre, et ses copines aussi, d’ailleurs elles n’allaient pas la croire quand elle leur raconterait qu’elle avait rencontré Marc Mussaut en chair et en os, et ceci cela… Au fait, elle s’appelait Françoise, mais elle détestait son prénom, elle aurait tant aimé que ses parents la baptisent Shéryl…
Je n’en ai pas cru mes oreilles, mais je n’avais pas le temps à perdre en cogitations sur la responsabilité morale de l’écrivain envers ses lecteurs.
J’ai demandé mine de rien où était situé le bureau de Gagnon et Françoise a immédiatement regretté de me l’avoir indiqué parce qu’elle n’a rien pu faire d’autre que me suivre en protestant vigoureusement lorsque j’ai foncé vers la porte que j’ai ouverte à la volée.
Donc, Monsieur Jean-Philippe Gagnon était en rendez-vous.
Confortablement calé dans un large fauteuil près de son bureau, le pantalon et son caleçon baissés sur les chevilles, il a levé la tête vers moi, tout comme la fille qui était agenouillée devant lui et qui du coup a brusquement interrompu son ouvrage…
J’ai foncé sans lui laisser aucune chance, malgré qu’il ait essayé de se redresser en me voyant débouler vers lui. La paume de ma main a percuté la base de son nez et j’ai senti les cartilages craquer et éclater sous l’impact. Ensuite, je lui ai balancé deux ou trois uppercuts à la volée, pendant que la nana s’éloignait prudemment à quatre pattes du fou furieux qui s’en prenait à son patron.
Je me suis arrêté de le cogner lorsque j’ai estimé qu’il était suffisamment esquinté, que je lui avais rendu la monnaie de sa pièce, à ce fils de pute.
Ensuite, je suis ressorti sans trop me presser. Françoise était figée près de la porte, comme hypnotisée par le spectacle du grand boss des assurances AVIVA sonné dans son fauteuil, le visage en sang et la bite à l’air…

Condie Raïs est l’auteur d’un recueil de nouvelles, « C2H4O2 (nouvelles grinçantes et petites méchancetés) ». « L’ombre d’un écrivain » est son premier roman.
En 2014, elle publie au format Kindle : « H2SO4 (nouvelles histoires grinçantes et autres vacheries) ».

May 26, 2015 Répondre KoseSeeks 0 L’ombre ne semble pas être l’obscurité qui coexiste avec la lumière, comme l’absence de lumière, ou comme une coexistence interdépendante même. Comme la plupart de ses contemporains, Kire a passé ses années d’adolescence à vivre dans l’ombre de la violence avec le mouvement Naga à son apogée à cette époque. Le premier roman de Tim, Will Poole’s Island (2014), a été nommé à la liste des meilleurs livres de l’année par Bank Street College of Education, et sa nouvelle collection de fiction, Un guide de campagne pour le meurtre et la pêche à la mouche (2017). pour le projet Many Voices de New Rivers Press, le prix Fiction de presse d’Autumn House et le prix Lewis-Clark Press Discovery.-}