La force de l’immatériel – Pour transformer l’économie PDF

Si chaque acteur, à savoir les ministères, les régions, les chambres de commerce, les instruments financiers, les organismes de recherche, les industriels, agissaient seuls, sans directives, ils le feraient à leur rythme et sans respecter aucune cohérence politique.


Comment sortir de la crise et renouer avec la croissance ?
En rupture avec les réponses classiques que les acteurs politiques et économiques vont chercher dans leurs boîtes à outils idéologiques, Laurent Habib propose de changer le regard que nous portons sur notre économie en prenant en compte le caractère profondément structurel de sa mutation et les nouvelles opportunités de développement qu’elle ouvre.
A travers le décryptage des mécanismes de « l’économie de l’immatériel », il souligne l’importance déterminante qu’occupent désormais les « actifs immatériels » – les idées, les marques, les savoirs, les brevets, les systèmes d’organisation, la culture, les talents… – dans les entreprises.
Au cours d’un texte vif, pédagogique et optimiste, il indique enfin les chemins à suivre par les entreprises et les pouvoirs publics pour y puiser de nouvelles sources d’inspiration et de richesses.

La transition énergétique sur les îles Ponant pose les mêmes défis que sur les îles Friesian. Nous examinons quelques-uns des plus saillants dans cette section. Nous sommes conscients que les données de ces calculs provenant des pays en développement sont particulièrement peu fiables, mais les pays de l’OCDE ne sont pas exempts de problèmes de fiabilité. Dans une certaine mesure, la tendance à sous-estimer l’ampleur du chômage est compensée par le fait qu’un taux de chômage plus élevé exprime aussi des niveaux inférieurs de PDI et des niveaux d’inégalité plus élevés, ce qui se traduit par des classements globaux moins élevés. emploi.-}