Le Reggae PDF

À la fin des années 60, il était courant pour un Jamaïcain 45 d’avoir une «version» instrumentale du côté B, mais c’est Tubby et ses pairs Lee «Scratch» Perry et Ruddy Redwood qui ont fait de la table de mixage de l’ingénieur un instrument soliste. son propre droit, en transformant la composition avec l’utilisation extrême de l’écho, la réverbération de ressort, et les bribes fragmentaires de la mélodie vocale.


Né dans les années 1960 à Kingston, le reggae devient rapidement une musique planétaire, synonyme de libération et de révolte. Immortalisé par l’immense superstar Bob Marley, ce genre musical majeur évolue au fil du temps, du ska de Prince Buster au rocksteady, du dub de King Tubby aux débuts du rap avec U Roy ou Dillinger. De cette île mystérieuse surgirent Peter Tosh, Lee  » Scratch  » Perry et Jimmy Cliff. Soleil et magie tropicale, herbe et vibrations mystiques Rastafari, mais aussi violence, ghettos et sexisme… Le reggae impose toujours de nouvelles stars (Yellowman, Sizzla, Capleton, Sean Paul…) et de nouveaux styles (le ragga de Shabba Ranks ou de Buju Banton) dans l’atmosphère surchauffée des dancehalls de l’île. Devenu une musique d’influence internationale avec ses inventions (le rap, le remix ou dub), il participe largement au succès d’artistes non Jamaïcains aussi divers que Serge Gainsbourg, Alpha Blondv Map, ou Tiken bah Fakoly.

Et puis il sourit, et la foule est dans la paume de sa main. Les deux Gentleman et Alborosie ont eu un impact significatif de graphique en Jamaïque, contrairement à beaucoup d’artistes européens. Quand la mère bien-aimée de Blacker est décédée en 2014, il a contacté Molly Dineen, un vieil ami et directeur derrière le documentaire emblématique Geri, pour capturer ses impressionnantes funérailles à Brixton.-}