Les années Saint-André. Autopsie d’un fiasco PDF

Il me semblait alors vieux, peut-être au milieu de la cinquantaine.


Enquête explosive au coeur du plus gros crash de l’histoire du XV de France.

Entre 2011 et 2015, le XV de France dirigé par Philippe Saint-André est allé de déconvenues en déconvenues, battant les records de médiocrité jusqu’au désastre final, ce revers cinglant 62-13 face aux All Blacks en quart de finale de la Coupe du monde. La plus large défaite d’une nation à ce stade de la compétition, depuis la création de l’épreuve en 1987. Une humiliation en mondovision, un traumatisme profond, que peu de spécialistes avaient vu venir, et dont le rugby tricolore aura bien du mal à se remettre.

Au cours de son mandat, jamais l’ancien ailier et capitaine des Bleus, qui avait pourtant hérité d’une équipe de France vice-championne du monde en 2011, n’est paru en mesure de mettre le bateau bleu à flots. En panne de résultats dans les éditions du Tournoi des VI Nations au cours desquelles la France n’a jamais su dominer ni l’Irlande ni le pays de Galles tout en étant battue par la modeste Italie, mais aussi en panne de plan de jeu, celui qui avait entraîné avec une réussite contrastée Gloucester, Sale, Bourgoin et Toulon promettait que la Coupe du monde en Angleterre serait son juge de paix. La sentence a été sans appel pour le « Goret ».

Philippe Kallenbrunn, grand reporter puis rédacteur en chef adjoint de Midi Olympique de 2007 à 2015, s’est livré à une enquête passionnante pour mieux comprendre les énigmes qui entourent le plus grand fiasco du rugby français. Il révèle, témoignages à l’appui, les secrets du mandat Saint-André. De l’ambiance dans l’équipe aux intrigues en coulisses, des errements tactiques d’un staff où les adjoints de « PSA », Yannick Bru et Patrice Lagisquet, ont trop souvent tergiversé au rôle trouble joué par Serge Blanco, le patron occulte du rugby français, et aux silences déroutants de Pierre Camou, le président de la FFR. C’est donc une immersion totale dans ces quatre ans de descente aux enfers du XV de France qui est proposée, jusqu’à la dernière ligne droite fatale.

Je le sais dans certaines de nos formations, à cause du devenir. Le mercredi 3 avril, le Dr King est de retour à Memphis. Union (BNTU) a averti le Premier ministre Dean Barrow cette semaine qu’il pourrait reprendre la grève si plus de fonds ne sont pas alloués au Comité spécial du Sénat pour poursuivre son enquête.-}