Les conseils ouvriers : Tome 1, La tâche, la lutte, la pensée PDF

Perspective de l’observateur Un observateur qui comprend que vous utilisez ce problème pour laisser les élèves luttent de manière productive cherche à voir que les enfants travaillent dur pour établir des liens par eux-mêmes.


Anton Pannekoek (1873 – 1960) est un contemporain de Lénine et de Rosa Luxemburg; au début du XXe siècle, militant aux Pays-Bas puis en Allemagne, il prit part aux mêmes débats qu’eux. Dès cette époque, il critiqua la politique de ces partis socialistes qui allaient renier leurs engagements internationalistes en 1914. Participant à la révolution allemande de 1918 et aux affrontements qui la suivirent, il s’oppose en 1920 à la direction de l’Internationale communiste naissante, qui veut imposer aux partis qui y adhèrent des tactiques parlementaristes. Au cours de la deuxième guerre mondiale, il rédige Les Conseils ouvriers, tout à la fois analyse critique de la société capitaliste, bilan des leçons durement apprises par le mouvement ouvrier au cours des cent ans qui suivirent la publication du Manifeste du parti communiste et réflexion très concrète sur les chemins qui peuvent conduire à la société des producteurs associés, libres et égaux, une société sans classes ni exploitation. Tous ceux qui s’interrogent sur cette perspective trouveront dans ces textes d’Anton Pannekoek, dans son regard sur le passé comme dans l’expression de ses convictions et dans ses prédictions, un formidable point de départ pour participer à l’élaboration des réponses qu’appelle le monde d’aujourd’hui.

Nous avons été formés pour obéir et non pour participer mais pour déléguer. Là où la production sociale stagne, la société stagne; là où la productivité du travail se développe lentement, le changement social est également tardif. Décennie et se tourner plutôt vers des prix alimentaires plus élevés et la famine pure et simple.-}