Martin de Tours et l’évangelisation des campagnes de l’Ouest PDF

Les femmes ont ensuite utilisé l’argent du gouvernement en investissant dans des campagnes intensives visant à s’attaquer à des problèmes comme la dot et les préjugés sexistes.


Evangéliser, ou faire naître des communautés chrétiennes dans des cultures qui n’ont jamais entendu parler du Christ, en témoignant d’une espérance qui permet d’aller sereinement vers demain au milieu d’autres systèmes de valeurs ou de croyances… Telle fut l’expérience de Martin au IVe siècle. Martin de Pannonie : un ancien soldat, fondateur de la première communauté monastique d’Occident à l’instigation de l’évêque Hilaire de Poitiers, et que, bientôt, les chrétiens de Tours réclameront comme pasteur. Or Martin était illettré, venait d’une région reculée et lointaine de l’empire romain, ne parlait pas le gaulois des paysans de l’ouest de la Gaule. Et pourtant en quelques années – de 371 à 397 -, il va devenir l’Apôtre des Gaules selon l’expression de son biographe Sulpice Sévère, ce que rappellent encore aujourd’hui les 220 villes ou villages de France placés sous son patronage. C’est à cette figure apostolique paradoxale et à sa  » stratégie missionaire  » que s’est attachée cette première Petite Journée de Patristique qui s’est tenue à Saintes le 21 mars 2009 à travers six communications arpentant le champ des études propres à l’Antiquité tardive (archéologie, histoire, prosopographie, patristique, littérature et spiritualité).

Cela affecte la façon dont ils accueillent et acceptent les missionnaires (et leur message). La ville de York et sa cause de canonisation sont promues par Timothy Cardinal Dolan, archevêque de. Dans ce style, le leader devient un gardien de l’organisation.-}