Organisation internationale du travail et le travail decent un agenda social pour le multilateralism PDF

Le plan d’action néo-zélandais pour les droits de l’homme Priorités d’investissement du programme d’aide néo-zélandais 2015-19.


Lorsqu’en 1999 le nouveau Directeur Général du BIT présente son rapport annuel intitulé « Un travail décent », un vent de réforme souffle sur l’Organisation internationale du travail. Dix ans après son lancement, l’expression « travail décent » figure partout : du simple rapport du BIT aux objectifs du millénaire pour le développement, en passant par le G20. Phénomène inattendu, une coalition inédite de syndicats et d’ONG internationaux auto-baptisée « Alliance pour le travail décent » organise une campagne transnationale de soutien à l’agenda de l’OIT. Comment rendre compte des évolutions connues par l’OIT et le système multilatéral depuis une dizaine d’années et, surtout, comment en analyser la portée ? Le présent ouvrage propose de recourir au concept de multilatéralisme social pour tenter de répondre à ces questions et appelle à une relecture sociologique des faits inter-nationaux et de l’action des organisations internationales, gouvernementales et non-gouvernementales.

Le syndicalisme paléochrétien était aussi basé sur la solidarité, bien qu’il soit plus proche de la conception chrétienne de la charité. Voir l’article Google Scholar Szlezak N, BR Bloom, Jamison DT, CM Michaud, S Moon, Clark WC: Le système de santé mondial: Acteurs, normes et attentes en transition. PLoS Med. 2010, 7 (1): Google Scholar Weindling P: Médecine sociale et l’Organisation de la Santé de la Société des Nations et le Bureau international du Travail comparé. Les gens devraient participer à la prise de décisions qui les concernent à travers les organisations de leur choix.-}